Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde de Stef Pour cause de changement de version du logiciel de blog, mon blog est complètement sens dessus desous. Veuillez m'excuser pour la difficulté de lecture engendrée par ce fait ....

Bataille de Ragnar

Stef
Evénements imaginaires
La bataille de Ragnar
(Battlestar Galactica - 2004 )
ragnar 6Le battlestar Galactica se glisse vers la zone de saut suivi par la flotte des survivants.

Ragnar est une géante gazeuse située loin des Douze Colonies. La flotte coloniale y a établit une base orbitale, l’ancrage de Ragnar, dissimulée dans les nuages en orbite haute au dessus de l’astre. Si l’atmosphère de la géante est secouée de violentes tempêtes, la zone périphérique ou orbite la station est plus calme. Les orages électromagnétique de Ragnar perturbent le fonctionnement des systèmes embarqués, ce qui fait qu’il est impossible d’effectuer un saut PRL (Plus Rapide que la Lumière) sans s’en être éloigné au préalable. De plus, une autre propriété de la planète est de créer des radiations nocives pour les Cylons, un point faible sans doute découvert durant la guerre. Il semble que la station ait été installée ici afin de rester caché aux yeux des Cylons.

galacticaLe battlestar Galactica à la tête de la flotte des survivants des Douze Colonies. Au premier plan, Un Viper Mk.II, un vaisseau de reconnaissance/ liaison/ guerre électronaique Raptor et un Viper Mk.VII. Le vaisseau de la présidente Laura Roslin, le Colonial 1, et visible sous la nacelle babord du Galactica.

C’est donc ici que le commandant Adama a choisit de dissimuler la flotte de survivants afin de s’y ravitailler.
Malheureusement, les Cylons les retrouvent et Adama est forcé de faire fuir une fois de plus la flotte des humains. Afin de donner le temps aux vaisseaux civils de s’éloigner de l’atmosphére pour effectuer le saut, le Battlestar Galactica est forcé d’engager le combat avec deux bases stellaires (Basestars) cylons. Ainsi débute la bataille de Ragnar.

basestarBasestar Cylon. Leur mode de propulsion est inconnu et leur capacité à effectuer des sauts PRL est supérieur à n'importe quel vaisseau colonial.
ragnar 7Les Viper sont lachés, couverts par la défense rapprochée du battlestar.

La bataille
Deux bases stellaires cylons lachent leurs nuées de chasseurs Raiders contre la flotte coloniale. Adama n’a d’autre choix que de faire décoller tous les Vipers disponibles pour tenir à distances les intercepteurs ennemis. On peut estimer à 40 Viper MkII, soit deux escadrons, 8 Viper MkVII et 8 Raptors, la force chargée d’intercepter les vaisseaux ennemis.

ragnar 2Les batteries secondaires se déchainent contre les chasseurs ennemis
ragnar 4Les Viper se rapprochent des essaims de Raiders cylons soumis à d'intenses tirs provenant de la défense du Galactica
ragnar 9
La jeune garde aux cotés des vétérans de la Guerre Cylon: Viper Mk. VII & Viper Mk.II

Mais la bataille a débuté avant que les Viper ne quittent le Galactica. Les bases stellaires attaquent le Battlestar aux missiles, le vaisseau colonial réplique avec toutes ses armes, tirant une nuée de projectiles qui détruisent les missiles comme les Raiders.

ragnar 5ragnar 3ragnar 1Les "rail guns" des batteries principales du battlestar entrent en action

Les Vipers engagent le combat durant quelques minutes avec les Cylons, perdant plusieurs appareils et pilotes, avant de retourner précipitament au Galactica. Une troisième base cylon vient d’arriver sur les lieux et attaque à son tour le vaisseau colonial. Adama estime alors, maintenant que le dernier navire civil a effectué son saut, qu’il est plus sage de rompre le combat et exécuter à leur tour un bond PRL.

ragnar 8Raté! Les missiles lancés par les "Basestars" ne trouvent pas leur cible qui a enclenché son générateur de saut

Suivie à la trace par les Cylons, la flotte va fuir pendant plus de 100 heures pendant lesquels elle effectuera 240 sauts PRL. Il apparaitra évident qu’un mouchard se trouvait à bord du navire de ligne Olympic et dés le moment ou se vaisseau fut détruit, les Cylons eurent beaucoup plus de mal à localiser la flotte en fuite.

 

Commentaires