Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde de Stef Pour cause de changement de version du logiciel de blog, mon blog est complètement sens dessus desous. Veuillez m'excuser pour la difficulté de lecture engendrée par ce fait ....

Le western aïoli!

Stef
"Dynamite Jack"
Quand Fernandel fait du western aïoli



FERNANDEL--DYNAMITE JACK(1)

Dynamitejack 1
"- Nous sommes arrivés et voyez,  il s'est rien passé!
- Rien passé?? Vous en avez de drôles vous! Et ça qu'est ce que c'est?! Un cure-dent?!"

 


Nous sommes en 1880. Dans la diligence qui le conduit vers l'Arizona, Antoine Esperandieu, moustache et barbiche impériale en bataille, n'est pas content: vraiment, le confort de « l'Oder Mail Company » laisse plus qu'à désirer!
Etre attaqué par les Indiens, traverser une prairie en flammes, tout cela n'est pas fait pour vous mettre de bonne humeur. Ah! S'il avait su, il serait resté en France! Mais contraint de se battre en duel pour une affaire de coeur, il a préféré répondre aux invitations pressantes de son ami Jules, parti pour l'Amérique afin d'y faire fortune.
Dès son arrivée, Antoine apprend que Jules vient d'être tué par un redoutable bandit, Dynamite Jack qui fait régner la terreur dans «le canyon des veuves». Le vieux shériff Scotty, également fossoyeur, prévient le Français : "Ici, il faut être prudent, ne pas trop parler... sinon on ne fait pas de vieux os !"
Antoine s'installe tant bien que mal dans sa nouvelle vie. Il habite le saloon-hôtel de la petite ville et s'intéresse de près aux charmes de la jolie patronne Dolorès, comme à ceux d'une jeune métisse, épouse du barman.
Mais il faut travailler. Après s'être fait prospecteur d'or (dans un pays où il n'y a que du cuivre), Antoine accepte de collecter les impôts pour le compte du shériff. Dès la première journée, chassé de partout, battu, en loques, il revient au village et rencontre au saloon Dynamite Jack, qu'il prend pour un étranger de passage. A l'ahurissement général, Antoine accepte de jouer au poker avec le bandit. Il gagne et ne doit la vie qu'à l'intervention du «Clan des Irlandais» mené par la farouche et belle Pegeen, dont le mari et le frère ont été tués par Dynamite Jack. Ce dernier, avant de fuir, avertit son rival: "Avec tes moustaches et ta barbiche, je te retrouverai facilement!" Aussitôt, l'étranger naïf décide de raser ces attributs auxquels il tenait tant. Et à partir de cette minute, tout change: rasé, Antoine est le sosie du bandit! Sans en comprendre la raison, il voit chacun trembler devant lui et cet événement raffermit son courage chancelant. Après avoir conquis les faveurs de Dolorès, il court le risque d'être pendu toujours en tant que « Dynamite Jack ». Mais le hasard lui permet de reprendre au bandit une grosse somme qu'il avait volée: il devient un héros. Enfin, Dynamite Jack et Antoine restent seuls, face à face. Scotty abat le vrai truand sans se montrer: il pourra céder sa place de shériff au valeureux Français, que Dolorès, l'arme au poing, contraint à l'épouser...

 

 

dynamite jack2

 

Cette parodie de western, tournée en 1961, avec Fernandel dans le rôle d'Antoine Espérandieu et celui du hors-la-loi "Dynamite Jack", est remarquable par le fait qu'elle ait été tourné en Provence.

 

Dynamitejack 2

Dynamitejack 3

  Et oui! c'est bien la sainte-Victoire qui se trouve dans le prolongement de la rue principale du "canyon des Veuves"! Le relief a la gauche de la deuxième photo est sans nul doute l'oppidum d'Untinos, ou furent retrouvés des vestiges celto-ligure remontant à l'antiquité.

 

Car dés les premières minutes, le paysage semble familier à une personne du Sud. Lorsque Fernandel pénètre dans le village du "Canyon des Veuves", la colline en arrière plan rappelle instantanément quelque chose. On se dit: "Tiens, ça ressemble à la Sainte-Victoire!".


saint antonin vue aerienne copie


Et effectivement! "Dynamite Jack" fut tourné près du village de Saint-Antonin, près d'Aix-en-Provence. 27 maisons en dur furent construites dans la plaine à l’est du village, au pied du célèbre massif.

Que reste-t-il de ce village western ? A priori, rien du tout. Si on arrive à situer à peu près sa position, force est de constater qu’il n’en reste pas un mur.

Commentaires