Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le monde de Stef Pour cause de changement de version du logiciel de blog, mon blog est complètement sens dessus desous. Veuillez m'excuser pour la difficulté de lecture engendrée par ce fait ....

Niagara

Stef

top 50 logoNiagara

Soleil D'hiver


 

J'ai la fléme de finir mes articles en cours, donc j'en profite pour ajouter une petite fiche "chanson et musique" d'un bon groupe français disparu depuis un bon bout de temps mais qui a fait notre bonheur pendant 7 ans: Niagara.

Niagara constitué de Muriel Moreno et Daniel Chenevez.

Deux Rennais, l'une étudiante en art, l'autre synthé dans plusieurs groupes de la ville Bretonne...

C'est 1982.

Ils fondent "L'Ombre Jaune", par rapport à l'ennemi de Bob Morane... Qui devient "Niagara" par rapport au film de Marylin Monroe !

C'est d'abord le single "Tchiki Boum" (tchiboum !) puis ensuite "L'Amour à la plage"...Et ça décolle!

Le groupe sort 5 albums, 15 45 tours et enchainent répétitions et tournées. Ce qui devait arriver arriva.

Muriel Moreno ne supporte plus le train de vie imposé par Niagara et le duo se quitte en 1993.

Triste pour l'un des meilleurs groupes français de ces 30 dernières années...

Mais il nous reste leurs chansons!groupe-niagara

 

 

 

Niagara

Soleil d'hiver (1988)

Paroles & musique: Daniel Chenevez 


Elle n'était pas du genre à se faire remarquer.

C'était jamais elle qu'on invitait à danser.

Elle avait plutôt l'impression de gêner.

Peut-être avait-elle envie de tout casser.

 

Elle habitait plus loin, dans la rue d'à coté.

Je suis sûre que vous l'avez déjà rencontré.

Son visage était transparent comme l'été

Mais elle avait toujours l'air de s'ennuyer.

 

Elle voulait toucher le soleil.

Rien ne sera pareil,

Perdu dans son sommeil

Et puis les nuages étincellent

Sur des étangs de miel

Et mes larmes s'emmêlent.

 

J'ai toujours su qu'elle allait partir en fumée.

Elle aurait tout donné pour se faire oublier.

Un matin, en silence, elle s'est défilée

Et elle est partie sur la pointe des pieds.

 

Elle avait décidé de ne plus s'inquiéter.

C'était la fin de l'hiver, mais elle s'en foutait.

Au bord du quai, doucement elle a sauté.

Ses cheveux, lentement, dans l'eau ont flotté.

 

Elle voulait toucher le soleil.

Rien ne sera pareil,

Perdu dans son sommeil

Et puis les nuages étincellent

Sur des étangs de miel

Et mes larmes s'emmêlent.

 

Elle avait décidé de ne plus s'inquiéter.

C'était la fin de l'hiver, mais elle s'en foutait.

Au bord du quai, doucement elle a sauté.

Ses cheveux, lentement, dans l'eau ont flotté.

 

Elle voulait toucher le soleil.

Rien ne sera pareil,

Perdu dans son sommeil

Et puis les nuages étincellent

Sur des étangs de miel

Et mes larmes s'emmêlent.

 

Elle voulait toucher le soleil.

Rien ne sera pareil,

Perdu dans son sommeil

Et puis les nuages étincellent

Sur des étangs de miel

Et mes larmes s'emmêlent.

Commentaires